Le miroir Régence, Louis XV et Louis XVI

glace-regence

Ce miroir Régence à double encadrement et à fronton est orné de feuilles d’acanthe et d’u décor feuillagé

S’inscrivant dans la continuité du style Louis XIV, le miroir Régence puis le miroir Louis XV restent très décoratifs. Le miroir Louis XVI, quant à lui, s’assagit sous l’influence du néoclassicisme.

Le miroir Régence : dès la fin du XVIIe siècle, apparaît un nouveau type de miroir intégré aux boiseries, le trumeau, et prenant souvent place au-dessus de la cheminée. Les miroirs muraux gardent la morphologie des miroirs Louis XIV et sont surmontés d’un fronton. Les modèles les plus raffinés, à double encadrement souligné par des perles ou de rubans, sont ornés d’écoinçons sculptés. Des feuilles d’acanthe, des coquilles et parfois des animaux fantastiques ou des têtes de femmes somment le fronton. Le vocabulaire ornemental du miroir Régence reste très marqué par les décors à la Bérain et le style rocaille commence son ascension.
Le miroir Louis XV : sous le règne de Louis XV, les trumeaux deviennent de plus en plus décoratifs. La glace peut être surmontée d’une toile ou d’un décor sculpté faisant écho au cadre de la glace.
Les miroirs muraux atteignent des dimensions impressionnantes dépassant deux mètres. Les parecloses et le fronton, typiques de la Régence, sont beaucoup moins développés. Le fronton est moins saillant et adopte des ornements comme des coquilles déchiquetées, ou des chimères. Des branchages, guirlandes de fleurs ou feuillage dessinent des lignes en courbe et en contre courbe sur les côtés du miroir Louis XV. Pour les miroirs de table, plus petits, le bronze doré est souvent préféré au bois.
Le miroir Louis XVI : comme sous le règne précédent, le trumeau Louis XVI est surmonté d’une toile ou d’un décor sculpté inscrit dans un cartouche. Il est souvent sur fond de laque. Le miroir Louis XVI a des formes beaucoup plus rectilignes et un encadrement beaucoup plus simple que sous Louis XV. L’esthétique néoclassique beaucoup plus sobre renouvelle aussi les motifs décoratifs : vases fleuris, trophées, gerbes de blé trouve leur place au fronton des miroirs. Le fronton est toujours richement décoré alors que le cadre reçoit une simple décoration de frises de perles, rais-de-cœur ou d’oves.

Suite Le miroir Empire

trumeau-regence

Sous la Régence, le trumeau fait partie d’un décor de boiserie et est généralement placé au-dessus de la cheminée.

 

trumeau-louis-15

Une scène galante dans l’esprit des toiles de Boucher surmonte la glace de ce trumeau Louis XV.

glace-louis-15

Le fronton des miroirs Louis XV est souvent beaucoup moins saillant qu’à l’époque Régence.

miroir-regence

Des chimères, monstres ailés, sont sculptés sur ce miroir à fronton de l’époque Régence.

miroir-louis-15

Le fronton des miroirs Louis XV est souvent beaucoup moins saillant qu’à l’époque Régence.

trumeau-louis-16

Ce trumeau est composé d’une glace avec une baguette très sobre et d’un trophée en bois doré et sculpté.

miroir-louis-16

Une gerbe de blé et des guirlandes de laurier orne le fronton de ce miroir Louis XVI.

Ce contenu a été publié dans Les miroirs, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.