Le chandelier et le bougeoir

bougeoir-rocaille

Ces bougeoirs d’époque Napoléon III sont directement inspirés par le style rocaille.

L’appellation de chandelier s’applique à tous les luminaires accueillant bougies et chandelles, le bougeoir en est le modèle le plus simple.

Le chandelier voit le jour au Moyen-Age et permet de fixer une chandelle. Celle-ci peut être simplement piquée sur le chandelier, pincée ou être insérée dans une douille qui prend le nom de binet.
Selon sa taille et son usage, le chandelier devient bougeoir, flambeau, candélabre ou girandole…
Très répandu, le bougeoir n’est destiné qu’à une seule bougie et est de petite taille. Il est généralement composé d’une cuvette qui permet de recueillir la cire et d’un binet dans lequel est insérée la bougie. Pour être facilement transportable, il est parfois équipé d’une anse, d’un anneau ou d’un manche. Il peut être percé de trous, pour faciliter l’extraction de la bougie fondue et d’un dispositif permettant de remonter la chandelle au fur et à mesure. Les modèles les plus luxueux disposent même d’un porte-éteignoir sur lequel est disposé l’éteignoir, qui permet de couvrir la chandelle pour l’éteindre.
Les bougeoirs sont généralement en métal : laiton, bronze voire argent mais on rencontre aussi des modèles en verre ou en céramique. Comme tous les objets d’art, ils évoluent selon les styles et les bronziers reprennent les motifs des ornemanistes à la mode. Ainsi, sous le règne de Louis XV, les modèles les plus simples peuvent être simplement godronnés ou finement ciselés de feuillages rocaille. Sous Louis XVI, les lignes sont plus strictes et le répertoire décoratif puise dans le vocabulaire néoclassique. Ces deux styles sont revisités sous le Second Empire.

chandelier-pique

La chandelle était simplement piquée sur ce chandelier.

bougeoir-tourné

Le binet est percé afin de permettre d’évacuer les restes de chandelle.

bougeoir-eteignoir

Un éteignoir permettant d’éteindre la bougie est fixé sur le bougeoir.

 

Suite Le flambeau

Ce contenu a été publié dans Bougeoir, flambeau et candélabre, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.