Meuble à Bordeaux : la commode bordelaise, l’armoire et le scriban.

A Bordeaux, le meuble de port est l’un des plus raffiné et des modèles très caractéristiques, à l’image de la commode bordelaise, font le succès du meuble de Bordeaux

armoire-bordeaux-02

Très haute, l’armoire bordelaise allie des panneaux chantournés et un décor sculpté sobre sur la traverse le haut des portes.

Port colonial de première importance au XVIIIe siècle, Bordeaux est une place du commerce triangulaire dont les notables, armateurs ou négociants, meublent hôtels et châteaux d’un mobilier de très grande qualité. Pour fabriquer un meuble, à Bordeaux, l’acajou massif est utilisé dès la fin du XVIIe siècle aux côtés du noyer et du merisier. Les meubles sont généralement aussi bien moulurés que sculptés.
L’armoire est l’un des meubles prisés à Bordeaux. De grande hauteur, elle est surmontée d’une corniche en chapeau de gendarme. Ses portes adoptent aussi cette forme et ses panneaux sont chantournés et sculptés dans les écoinçons. Certains modèles d’armoire de Bordeaux, dit de présentation, étaient destinés à abriter la vaisselle précieuse et arborait une finition intérieure très raffinée.

commode-bordeaux

La commode bordelaise de forme tombeau a un profil très ventru, une traverse sculpté et ouvre par quatre tiroirs.

commode-bdx-lXVI-claire

Cette commode Louis XVI bordelaise associe acajou et placage de citronnier créant un contraste très décoratif.

La commode bordelaise a traditionnellement une forme en “tombeau” inspiré des modèles parisiens. Toutefois, le premier rang de tiroirs a une forme concave typique. La traverse basse est généralement sculptée d’un motif rocaille, une coquille par exemple, qui peut être ajourée sur les plus beaux modèles. Très trapue, la commode bordelaise repose sur de petits pieds à enroulement. Sous Louis XVI, elle adopte les lignes sobres et rectilignes du style. Des bois clairs comme le placage de citronnier introduisent des contrastes décoratifs très élégants.

Le scriban est un meuble emblématique de Bordeaux. Tripartite, il est composé d’une commode sur laquelle repose un bureau de pente et une bibliothèque. Cette dernière disparaît toutefois des modèles les plus simples. Le scriban reprend les formes bordelaises : une commode tombeau et une armoire en chapeau de gendarme. Le bureau à abattant ouvre sur un gradin composé de casiers.

scriban-bordeaux

Le scriban associe une commode, une écritoire et une bibliothèque.

 

Ce contenu a été publié dans Le meuble de port, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.