Les meubles Charles X : la commode Charles X, l’armoire et le buffet Charles X

commodes-Charles-X

Massive, la forme de la commode Charles X est toutefois assouplie par une doucine.

La commode Charles X, comme le buffet et l’armoire, adopte la grammaire stylistique des meubles Charles X et reste des exemples emblématiques du mobilier de l’époque.

Commode Charles X : Toujours massive, la commode Charles X voit toutefois sa ligne assouplie par une doucine et repose généralement sur une plinthe posée sur de petits pieds. L’emploi des placages de bois clair marqueté de bois sombres permet un renouvellement décoratif bien que la forme reste très proche de celle de la Restauration. Les tiroirs, généralement au nombre de quatre dont un en doucine, reçoivent une décoration faite de rinceaux, de feuillages stylisés et de palmettes. Comme sur les autres meubles Charles X, l’ornementation de bronze disparaît presque complètement ou se limite à des boutons très discrets. Un plateau de marbre coiffe souvent la commode.
Armoire Charles X : moins répandue que les autres meubles Charles X et appartenant à l’univers de la chambre à coucher, l’armoire Charles X adopte les bois clairs. Des armoires à glace, dont l’unique porte est recouverte d’un miroir, font également leur apparition. Elles connaîtront, par la suite, un grand succès.
Buffet Charles X : le buffet bas revêt différentes formes. Il peut être à hauteur d’appui ou prendre la forme d’une enfilade. Sa structure est proche de celle de la commode : une doucine surmonte les portes et il repose sur de petits pieds.

Suite La table, le guéridon et le bureau Charles X

Commode-Charles-X

Les bronzes d’ameublement sont très discrets et se limitent souvent à de simples boutons de tirage.

armoires-charles-X

L’armoire à glace apparaît dans la chambre à coucher.

armoire-Charles-X

L’armoire Charles X adopte aussi l’habillage en bois clair caractéristique du style.

enfilade-charles-X

Les enfilades prennent place dans les salles à manger.

buffet-charles-X

Le buffet Charles X a des lignes très semblables à celle de la commode, avec une doucine et de petits pieds.

Ce contenu a été publié dans Le style Charles X : les meubles, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.