Le style Empire : reconnaître l’ameublement Empire

style-empire-acajou

L’acajou est l’essence de prédilection du style Empire.

A la fin de l’Ancien Régime, une nouvelle esthétique se dessine. Puisant ses racines dans l’antiquité, le style Empire règne pendant une dizaine d’années. La révolution est moins violente dans l’ameublement Empire qu’en politique et la plupart des meubles classiques sont mis au goût du jour.

Après la période troublée de la Révolution Française, Bonaparte devient empereur en 1804. Pendant une dizaine d’années, jusqu’en 1815, le style Empire, héritier du néoclassicisme, règne sur la France. Avec leur “Recueil de décorations intérieures”, les architectes et ornemanistes Percier et Fontaine sont les grands ordonnateurs de l’ameublement Empire. Très sensible à l’apparat et à l’étiquette, l’empereur commande des meubles raffinés pour ses résidences mais privilégie aussi des meubles fonctionnels adaptés à la vie quotidienne.
Les meubles adoptent des formes rectilignes simplement rehaussées par des garnitures de bronzes dorés et ciselés. Le travail de marqueterie disparaît presque complètement, cantonné à quelques filets décoratifs. Les faveurs des ébénistes du style Empire vont au bois massif, pour les plus beaux meubles, ou au placage. Au début, l’acajou est très utilisé : clair ou foncé, il peut aussi être flammé, ronceux ou moiré. Après l’interdiction de son importation en 1806, les ébénistes se tournent peu à peu vers des bois indigènes, noyer, orme, frêne, utilisés aussi en placage sur des bâti de chêne. Quelques meubles ont aussi été laqués. Les sièges peuvent être en acajou, en hêtre ou en bois laqué et doré.
Côté décor, la mouluration disparaît des meubles. L’ornementation se limite à des bronzes ciselés, dorés ou patinés, en applique. Le vocabulaire ornemental met à l’honneur des motifs antiques et militaires : sphinx, palmettes, feuilles de laurier, lances. Sur les modèles les plus luxueux, on trouve des colonnes détachées ou des cariatides en bronze.
Quelques nouveaux meubles font leur apparition dans l’ameublement Empire : le somno, table de nuit cylindrique, et la psyché sont les plus courants.
La dissolution des corporations avec l’Ancien Régime permet aux menuisiers ou aux ébénistes de créer indifféremment meubles ou sièges. L’obligation d’estampiller ayant disparu, beaucoup de créations du style Empire ne porte pas de marque.

Suite la commode, l’armoire et le buffet

ameublement-empire-

Le somno est un nouveau venu dans l’ameublement Empire.

 

ameublement-empire

L’ornementation de bronze doré puise souvent son inspiration dans le répertoire antique notamment les palmettes.

 

 

style-empire

Les modèles les plus luxueux sont ornés de cariatides et de bronzes très finement ciselés et dorés.

 

Ce contenu a été publié dans Le style Empire : les meubles, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.