Fauteuil et bergère Régence

siege-regence

Les pieds galbés et sculptés de ce fauteuil sont encore réunis par une entretoise.

Plusieurs nouveautés caractérisent le fauteuil Régence, notamment l’apparition de la canne et des sièges à châssis et celle d’une nouvelle variation, la bergère Régence.

Fauteuil Régence : le fauteuil est le siège le plus répandu et offre une grande diversité. Au début de la Régence, ses pieds sont toujours réunis par une entretoise qui disparaît ensuite. Ses pieds se galbent et son dossier devient moins haut. La traverse du dossier devient cintrée, chantournée et est souvent richement sculptée. La traverse de l’assise est aussi parfois cintrée. Peu avant les années 1730, les consoles d’accotoirs sont reculées pour permettre une assise confortable aux femmes vêtues de robe à panier. Côté garniture, c’est sous la Régence qu’apparaissent les sièges à châssis dont l’assise amovible peut être changée au gré des saisons et la canne, qui est recouverte d’un coussin.Des fauteuils conçus pour un usage spécifique comme les sièges de bureau, font également leur entrée dans les gammes des menuisiers.

Bergère Régence : prolongement du fauteuil à oreille, la bergère apparaît surtout à partir de 1725 et se présente comme un fauteuil dont les accotoirs sont pleins, lui conférant ainsi un grand confort. C’est un meuble encore assez rare sous la Régence. Le fauteuil à oreilles perdure et est proche de la bergère puisque ses garnitures permettent de protéger des courants d’air.

 

fauteuil-reine-regence

Les console d’accotoirs sont reculées par rapport à l’assise pour s’adapter à la nouvelle mode vestimentaire.

 

Fauteuil-bureau-regence

Le fauteuil du bureau est une nouveauté sous la Régence.

 

regence-fauteuil

La garniture de canne est utilisée aussi bien sur le dossier que sur l’assise.

 

bergere-regence

La bergère est un fauteuil dont les accotoirs ont été garnis pour apporter un meilleur confort.

 

fauteuil-oreilles-regence

Le fauteuil à oreilles, préfiguration de la bergère, est toujours produit au début de l’époque Régence.

 

Ce contenu a été publié dans Le style Régence : les sièges, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.