Balthazar LIEUTAUD (maître en 1749) et Jean-Baptiste DUTERTRE (maître en 1735).

26800€

-

(Référence : 260157)

-

Régulateur de parquet Louis XV.

En placage de bois de rose et bois de violette. Estampillé B. LIEUTAUD et mouvement signé Jean-Baptiste DUTERTRE. Epoque Louis XV. Bon état général. Restaurations d’usage et d’entretien. Haut. 206, larg. 64, prof. 30.


Exceptionnel régulateur de parquet de forme mouvementée et galbée, richement orné de bronzes ciselés et dorés à motifs de coquille ajourée, agrafes et feuillages. Le mouvement est monté dans un boîtier dit "tête de poupée" et la caisse ouvre par une porte vitrée en façade. Balthazar LIEUTAUD, fils et petit-fils d’ébéniste, était probablement cousin de l’horloger Lieutaud, cette parenté pouvant expliquer sa spécialisation. Cet ébéniste a en effet apposé son estampille sur de nombreux régulateurs, la plupart de très haute qualité et agrémentés de bronzes ciselés et dorés fournis par les meilleurs bronziers de son époque. Ses régulateurs sont conservés dans plusieurs musées, dont celui des Arts et Métiers à Paris, ainsi que dans les plus grandes collections de mobilier du XVIIIe siècle. Jean-Baptiste DUTERTRE, reçu maître horloger à Paris en 1735 et mort en 1773, avait une notoriété bien établie et était réputé pour la qualité de ses mouvements, au même titre que ses confrères Julien Leroy, Charles Balthazar, Gilles l’aîné ou Etienne Le Noir. Ses mouvements furent montés dans des pendules et horloges de grande qualité d’époque Régence et Louis XV.

Les internautes intéressés par cette pièce ont également consulté :