Robert OSMOND (1711-1789 / attr. à).

16000€

-

(Référence : 279060)

-

Importante pendule Louis XVI.

En bronze doré et peint. Cadran signé Julien LEROY à Paris. Epoque fin XVIIIe siècle. Excellent état, reprise de la peinture. Mouvement d’époque début XIXe siècle. Haut. 66, larg. 35, prof. 23,5.


Importante pendule en bronze ciselé, doré et laqué bleu, en forme de vase couvert sur piédouche, le couvercle sommé d’une grenade éclatée, les anses à motif de masque d’homme barbu coiffé de serpents à tête d’aigle entrelacés. Le cadran signé Julien LEROY à Paris et le mouvement, inscrits dans le corps du vase, reposent sur un piédouche ovale feuillagé. Base rectangulaire à décor de frise de laurier sur fond amati. Robert Osmond, né en Normandie en 1711, fut reçu Maître Fondeur-Ciseleur en 1746, puis nommé juré des fondeurs en 1756. Influencé par le bronzier Caffieri, Osmond est l’un des précurseurs du nouveau style néo-classique. Ses oeuvres, particulièrement prisées des grands collectionneurs et des aristocrates, apportent le succès à son atelier dès le début des années 1760. Il livre ainsi, en décembre 1767, un cartel destiné à la chambre de Madame Victoire, fille de Louis XV, au château de Versailles. La pendule que nous présentons a été exécutée d’après un dessin aquarellé, aujourd’hui conservé dans le fonds de la Bibliothèque Doucet, sous le numéro 143. Plusieurs variantes (présentant notamment un socle ou une couleur du vase différents) en sont connues dans les collections du Musée du Louvre, dans la collection Thurn and Taxis ou encore dans la collection de Karl Lagerfeld (Christie’s Monaco, 29 avril 2000, lot n°286).

Les internautes intéressés par cette pièce ont également consulté :